L’histoire

Le vol d’un goéland … son histoire depuis 1981

En 1981, Normand Doucet cherche comment venir en aide aux jeunes de son milieu aux prises avec des difficultés personnelles, familiales, scolaires ou sociales. «Le transit», un projet d’hébergement, voit le jour sur la Rive-Sud de Montréal. En 1982, l’organisme s’établit à Longueuil et devient La Maison de Jonathan. Les jeunes viennent y chercher écoute et conseils auprès d’adultes bénévoles signifiants dans des ateliers artistiques et manuels.

Depuis 1985, CENTRAIDE reconnaît et subventionne l’approche de La Maison de Jonathan. Les bénévoles sont toujours au cœur de son action auxquels s’est ajouté une équipe de professionnels. Entre l’aide aux décrocheurs, la prévention en toxicomanie et le soutien aux parents, les interventions ont évolué : camps de jour, ateliers scolaires et artistiques ou voyages humanitaires.

Depuis quelques années, des protocoles sont élaborés en collaboration avec les commissions scolaires du milieu et en 2008, le ministère de l’Éducation du Loisir et des Sports a accordé son accréditation à La Maison de Jonathan pour son travail auprès des jeunes décrocheurs.

En 2015, le projet «Azimut», en partenariat avec Oxfam-Québec et son porte-parole André Sauvé, permettra à une dizaine de jeunes de partir pour la Bolivie en Amérique du Sud.

En 1981, Normand Doucet cherche comment venir en aide aux jeunes de son milieu aux prises avec des difficultés personnelles familiales, scolaires ou sociales. «Le transit», un projet d’hébergement, voit le jour sur la Rive-Sud de Montréal à Boucherville. Roch Bourdonnais deviendra l’administrateur de ce projet.

En 1982, Paulette Godin se joint à Normand Doucet et la ressource déménage au 435, rue Marmier à Longueuil. C’est le début de La Maison de Jonathan. Des jeunes viennent y chercher écoute et conseils auprès d’adultes bénévoles signifiants dans des ateliers artistiques et manuels.

Un nombre important de personnes dynamiques et engagées y ont cru et y croient toujours. Depuis, cette maison ne cesse de grandir et de créer des programmes pour répondre adéquatement aux besoins des jeunes d’aujourd’hui. Les gens passent et les programmes changent, mais l’essence même de la maison demeure : venir en aide à des adolescents qui rencontrent toutes sortes de difficultés.

La communauté des Frères de l’Instruction Chrétienne, dont Roch Bourbonnais fait partie, investit pour faire l’acquisition du 888, rue Marmier à Longueuil en 1983. Le service devient un centre de jour pour les 16-18 ans. Les frères soutiendront et supporteront financièrement pendant de nombreuses années. Après trente-et-une années de service, Rock Bourbonnais se retira du conseil d’administration en septembre 2012.

1983 est aussi l’année où l’organisme est officiellement enregistré sous le nom de La Maison de Jonathan, en lien évident avec la magnifique histoire de «Jonathan Livingston, le Goéland» écrite par Richard Bach.

Les jeunes viennent chercher écoute, conseils et passer du temps auprès d’adultes signifiants. Dès 1984, de plus en plus de bénévoles s’impliquent, l’approche est structurée et c’est la création des ateliers artistiques et manuels. Depuis 1985, CENTRAIDE reconnaît et subventionne l’approche de La Maison de Jonathan.

En 1987, les jeunes qui fréquentent la maison sont âgés de 12 à 15 ans et le programme de prévention en soirée débute. L’année suivante, en 1988, c’est au tour des camps de jour, qui occuperont les étés à La Maison de Jonathan durant 15 ans.

Des enseignants de carrière, qui viennent de la communauté des Frères du Sacré Cœur, s’investissent à fond envers la mission de La Maison de Jonathan. Le Programme Aide aux Décrocheurs de jour est mis en place ainsi qu’un programme de soutien aux parents. En 1989, c’est aussi l’année de l’incorporation de l’organisme.

Au cours de l’année 1990, le volet scolaire (français, anglais, mathématiques) s’ajoute aux autres ateliers dans le but d’apporter du soutien et de réconcilier les jeunes avec la matière académique. Trois programmes sont maintenant offerts aux jeunes de La Maison de Jonathan (Aide aux Décrocheurs (jour), Prévention au Décrochage (soir) et Camp de Jour (été)).

Dans le but de trouver du financement, des bingos sont organisés, des soupers spaghettis et, depuis 1992, un grand souper bénéfice annuel.
En 1993, l’espace manquant, des locaux pour les ateliers scolaires sont loués. Le Programme Ateliers d’Orientation au Travail pour les 16-17 ans, voit le jour pour l’été.

L’accompagnement individuel est important à La Maison de Jonathan, la recherche de bénévoles est constante. Ils sont nombreux à s’impliquer et, pour certains, durant de nombreuses années. Une politique de reconnaissance des bénévoles est implantée. Il est important de souligner le travail extraordinaire qu’ils accomplissent jour après jour.

Par manque d’espace, un déménagement s’effectue au 81, rue St-Jean en 1997 après avoir acheté le bâtiment. L’âme de La Maison de Jonathan est toujours présente.

Un mandat d’intervention et de prévention en toxicomanie est accordé par l’agence régionale de Santé à La Maison de Jonathan Inc. en 1999. Ce qui permet d’implanter le Programme Prisme (Points de vue) dans les écoles des commissions scolaires Marie-Victorin et Des Patriotes.

Par souci des employés, une politique de travail est mise en place cette année-là.

À l’aube des années 2000, un financement récurrent est obtenu ainsi que des protocoles d’ententes avec les commissions scolaires.

Une « pelletée de terre » symbolique en 2004 pour annoncer le début des travaux d’agrandissement du 81, rue St-Jean.

Le Programme d’Aide à la Gradation des Élèves est créé grâce à une subvention de la Commission scolaire Marie-Victorin en 2005.

On s’associe au YMCA pour offrir le Programme Alternative Suspension en 2007 à Longueuil, des locaux supplémentaires sont loués. En 2011, suite à la demande des écoles, il y a ouverture d’un autre point de service situé cette fois-ci à St-Hubert.

Une accréditation en 2008 du Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports est donnée à la maison avec un appui financier récurrent. Un voyage humanitaire aux Honduras est organisé avec six jeunes et deux intervenants.

Une restructuration importante en 2013 de l’organisme : L’organigramme, les descriptions de tâches, l’échelle salariale et les conditions de travail sont revus.

Un nouveau projet «Intermède» voit le jour en collaboration avec le Centre de réadaptation Le Virage et la commission scolaire Marie-Victorin de 2014 à 2016.

2015, une nouvelle expérience à vivre avec les jeunes. Le projet «Azimut», en partenariat avec Oxfam-Québec et son porte-parole André Sauvé, se met en place. Cela permet à dix jeunes de partir pour la Bolivie en Amérique du Sud.

La Maison de Jonathan n’a cessé de grandir et de se transformer, et cela continue…

Plusieurs idées mijotent : un agrandissement, un déménagement, etc.

Nous tenons à remercier tous ceux qui se sont impliqués et s’impliquent encore pour faire de La Maison de Jonathan ce qu’elle est. Vous êtes devenus trop nombreux pour que nous puissions nommer chacun d’entre vous, mais vous êtes dans le cœur même de La Maison de Jonathan. Des gens extraordinaires et dévoués telles que : enseignants, intervenants, bénévoles, stagiaires, directeurs, employés, vous avez tous contribué à son épanouissement.

Nous disons aussi merci à tous nos partenaires financiers, sans qui rien de tout cela n’aurait été possible.

Au fil des ans, de nombreux prix sont remis à La Maison de Jonathan dont nous sommes très fiers:

  • Le prix «Engagement communautaire exceptionnel face au développement de la Jeunesse Québécoise» nous a été remis par la Fédération Québécoise du Scoutisme et du Guidisme.
  • Le prix «Prévention, Promotion et Recherche» nous a été remis par La Régie Régionale de la Santé et des Service Sociaux de la Montérégie
  • Le Prix «Hommage Bénévolat intitulé l’envol» nous a été remis par l’Agence Régionale de la Santé et des Services Sociaux.
  • Le prix «Dollar-Morin» nous a été remis lors d’une cérémonie à l’Assemblée Nationale.
  • Une motion de félicitations a été soulignée à l’Assemblée Nationale par le ministre Bernard Drainville.

Infolettre

Nouvelles

  • fév. 7

    Parent d'ADOS

    Formation gratuite offerte aux parents
    Les rencontres se dérouleront les mercredis de février à avril à La Maison de Jonathan. Pour plus d'informations, contacter Lucie D. au 450-445-1999.

  • fév. 12

    Semaine de la persévérance scolaire

    Du 12 au 16 février cette année se tiendra la semaine de la persévérance scolaire. Encourageons ces jeunes (et moins jeunes) qui travaillent fort pour se scolariser!

  • fév. 8-9

    Journées pédagogiques

    Jeudi et vendredi le 8-9 février nous sommes en journées pédagogiques, il n'y aura pas d'ateliers pour les jeunes.

  • mars 3

    Semaine de relâche

    Congé de la relâche. Les jeunes qui participent à Azimut seront aussi en camp pendant la 1ère fin de semaine.

La Maison de Jonathan © 2018 Tous droits réservés.